in

Cette fille a une chevelure sublime ! Mais après avoir fait cela elle devient la risée de l’école

La solidarité n’est pas une question d’âge, se raser le crane en soutien envers les personnes atteintes du cancer n’est pas l’apanage des adultes. Une fillette de dix ans a bouleversé son entourage en prenant la courageuse décision de sacrifier sa magnifique chevelure. Un geste héroïque qui n’a pas manqué de susciter l’émotion et l’admiration de son entourage mais qui n’a malheureusement pas eu bon écho dans son école, où la fillette a été moquée par ses camarades.

La petite fille a fait preuve d’un courage et d’une abnégation dont beaucoup d’adultes devraient s’inspirer ! Elle s’est coupée ses longues boucles dorées pour en faire don à l’association Wigs for Kids qui confectionnait des perruques en se servant des cheveux des donateurs. Jetta nourrissait un seul espoir : que les malades du cancer guérissent vite.

En sacrifiant sa chevelure pour soutenir les enfants  atteints du cancer, Jetta voulait prouver que la solidarité était une question de valeurs non pas d’âge. A 10 ans, la petite fille a fait preuve d’une grande générosité… Mais son attitude est loin d’avoir été appréciée à sa juste valeur ou récompensée ! Quand la plus belle preuve d’humanisme se heurte à la froideur et à la méchanceté gratuite.

C’est avec l’accord de ses parents que la petite Jetta s’est rasée les cheveux. Mais en perdant sa belle crinière, la fillette avait perdu ses amis. En effet, lorsqu’elle s’est rendue à l’école sous sa nouvelle coupe, elle était loin d’imaginer qu’elle serait accueillie par une salve d’insultes et de moqueries. Ses camarades la considéraient à présent comme un vilain petit canard, la traitant de tous les noms. Mais quand Jetta est interrogée,  elle confie sereinement ne pas accorder d’importance aux paroles blessantes et que rien ne pouvait altérer la fierté qu’elle éprouvait d’avoir fait ce sacrifice qui lui vaut la méchanceté des autres, mais qui restera toujours supportable au regard de ce qu’endurent les malades du cancer.

En réponse aux méchancetés, Jetta répond à ses détracteurs que son geste était la meilleure chose à faire et que si c’était à refaire, elle n’hésiterait pas une seconde. La réaction virulente que la maman de Jetta ne comprend pas et contre laquelle elle veut se battre. Ne supportant pas que sa fille soit la risée de son école, elle a eu l’ingénieuse idée de créer une page de soutien qui n’a pas tardé à cumuler des partisans de partout dans le monde. Les messages de soutien et d’encouragements affluaient et mettaient du baume au cœur de la petite fillette.

Jetta était émue de recevoir autant de commentaires louant son courage et son indéfectible soutien. La médiatisation de l’affaire a eu un effet bénéfique, car l’engagement et la bonne volonté de la petite fille en a poussé plus d’un à lui emboiter le pas.

Une initiative portée par la générosité et un acte empreint de bonne volonté sur lequel il est inconcevable de porter de jugement dépréciatif. En lisant cette histoire, on ne peut que se laisser attendrir par cet élan du cœur.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un tel geste de solidarité suscite autant d’engouement. En Iran, un petit garçon atteint d’une maladie grave a vu son instituteur se raser le crâne pour faire cesser le harcèlement qu’il subissait à l’école. Ses camarades de classe se sont également prêtés au jeu et sont tous arrivés le lendemain avec le crâne rasé. Rappelons-nous aussi de l’histoire de ces onze femmes originaires d’Afrique du Sud qui se sont rasées le crâne afin de montrer à leur amie souffrante qu’elles la soutenaient dans cette épreuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il place un verre sur la poignée de porte. Puis quand il en place un deuxième? La raison est vraiment brillante!

Voici pourquoi il faut manger des noix de cajou tous les jours !