in

Deux filles sauvagement violées dans un champ et laissées pour mortes

Il était 22H30, lundi soir, lorsqu’une patrouille de la police municipale a découvert une jeune fille errant sur le bord de la route, chemin de la Salanque, à Argelès-sur-Mer (66).

L’adolescente, qui avait le visage ensanglanté, a expliqué aux forces de l’ordre qu’elle et sa copine avaient été sauvagement violées par deux individus, avant d’être laissées pour mortes.

Durant son transfert à l’hôpital, la victime a reconnu, par la fenêtre de l’ambulance, le champ où elles avaient subi leur agression.

Les policiers municipaux se sont tout de suite rendus sur les lieux et, en fouillant partout avec leurs lampes torches, ont retrouvé l’autre jeune fille gisant entre la vie et la mort dans un fossé.

Les deux victimes, âgées de 14 et 16 ans, sont toujours actuellement dans un état grave à l’hôpital. Les premières constatations médicales montrent qu’elles ont subi une agression d’une sauvagerie inouïe.

L’une d’elles, souffrant d’un enfoncement du visage, notamment de l’orbite, a dû subir une intervention chirurgicale.

Les deux agresseurs ont rapidement été retrouvés, cachés derrière un talus. Ils ont été interpellés et placés en garde à vue. L’un d’eux est mineur. L’autre, bien connu des services de police, venait de sortir de prison.

Selon L’indépendant, juste avant l’agression, l’une des jeunes victimes avait un rendez-vous avec un des suspects. Que s’est-il passé après ? Une enquête est en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une jeune femme de 24 ans secoue, pince et mord son bébé

Il reçoit cette vidéo la veille de son mariage et décide d’annuler la cérémonie !