in

Inconduite sexuelle vraiment troublante de la part d’un candidat d’Occupation Double

Marc-André Thériault, un candidat d’Occupation Double qui s’est fait exclure dès son arrivée sur le tapis rouge par les filles d’OD cette année est dans l’eau chaude.

Une maquilleuse sur l’émission, Sophie Parrot, a été victime de commentaires inacceptables par ce dernier:

« T’es mon coup de cœur : je te donnerais des coups de queue dans la face ! », lui aurait dit Marc-André Thériault.

Le plus ironique là-dedans, lorsqu’il s’était présenté aux filles, le jeune homme s’était fait dire par les filles qu’il avait l’air « trop gentil »… Ouin!

Toujours lors de sa séance de maquillage, il aurait aussi dit qu’il aimerait faire « une ligne de poudre sur le cul de Marina [Bastarache] », propos qu’il aurait tenus en riant avec deux autres exclus d’OD qui filmaient la scène.

« Ils se filmaient et ils se trouvaient drôles », a confié Sophie Parrot, qui rapporte ce matin l’affaire. « Ils faisaient des commentaires sur notre physique. Ma collègue se faisait demander son numéro de téléphone avec insistance. Elle leur a dit qu’elle avait un chum, mais ils ne voulaient rien entendre. »

Cette collègue a décidé d’aller se plaindre à l’équipe de production, laissant seule Sophie avec les exclus d’OD, qui lui auraient dit qu’ils aimeraient « la prendre ».

« Je n’en revenais pas, dit la maquilleuse. Je ne me sentais pas bien. J’étais toute seule avec trois douchebags de six pieds », raconte Sophie Parrot. « Je suis descendue au studio et j’ai envoyé quelqu’un chercher mes effets personnels. J’ai dit à l’équipe que je ne voulais plus me retrouver seule avec des candidats. »

Un comportement inacceptable qui a traumatisé la maquilleuse.

« Après l’émission, je pleurais dans ma voiture, confie Sophie à Marc Cassivi. J’étais sous le choc. J’en ai parlé à ma psy. Qu’est-ce que je pouvais faire ? Je ne vais pas appeler la police ! »

Joint par le journaliste de La Presse, Marc-André Thériault se défend d’avoir dépassé la ligne: « Quand elle m’a explosé dans la face, j’ai dit à Marina que c’était une joke de showbiz mal placée ! Je lui ai dit que si elle le prenait mal, elle n’était pas à sa place à OD. J’ai été choisi parce que j’ai une grande gueule, pas parce que je suis gentil ! »

« Ils mettent trois niaiseux ensemble et ils nous reprochent d’être niaiseux ! C’est beaucoup plus stuck-up qu’on pense, OD. Ils donnent l’impression qu’ils veulent du monde trash, mais ils ne l’assument pas. »

On vous invite à lire le troublant reportage de Marc Cassivi sur l’affaire, ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les soirs, ce restaurant met à la disposition des sans-abris, tous ses plats cuisinés invendus

François Lambert traite Gilbert Rozon de crosseur et pense à acheter sa compagnie