in

Elle publie une photo de sa fille décédée pour mettre en garde les autres parents d’un problème de plus en plus grave.

Diane Grossman a publié une photo de sa fille Mallory, décédée récemment, ainsi qu’un message touchant.

Voici ce qu’elle a écrit sur Facebook.

«Après des mois d’intimidation à l’école, ma fille a mis fin à ses jour le 14 juin 2017. J’ai décidé d’en parler. Et j’ai besoin de votre aide.

Nous devons gérer, contrôler et surveiller l’utilisation des médias sociaux de nos enfants.

Oui, vous vous dites tous « pas mon enfant ».

L’humiliation, l’exclusion et l’intimidation sont toutes des formes d’harcèlement. « Tu ne peux pas t’asseoir ici » est drôle dans un film, mais pas dans la vraie vie, certainement pas pour Mallory.

Sa vie, en 6e année, était horrible.

Nous avons fait notre possible, nous lui avons interdit Snapchat, contrôlé son temps en ligne… Mais ses intimidateurs trouvaient toujours un chemin jusqu’à elle… Ils en faisaient leur mission…

Aujourd’hui, ils pleurent pour ce qu’ils ont fait… ils ne versent pas les mêmes larmes que nous, sa famille.

C’est la deuxième plus importante cause de mortalité chez les enfants de 10 à 15 ans…. Oui! Deuxième!

Votre enfant a plus de chances de MOURIR en s’enlevant la vie après avoir été cyberintimidé que d’avoir le cancer ou d’être victime d’un accident de voiture.

Alors toutes ces exclusions et ces moqueries doivent se terminer ici, avec vous… les parents.

Votre RÔLE en tant que parent est de leur apprendre qu’il y aura toujours des gens meilleurs qu’eux et d’autres moins chanceux.

Ma fille Mallory était pleine de vie. Elle était cheerleader, elle était bonne à l’école, elle était aimée de ses amies et de sa famille… mais détestée dans les couloirs de l’école.

La cible qu’ils lui ont placé dans le dos l’a atteint en plein coeur.

C’est maintenant ma mission d’éduquer et de changer la loi pour que les enfants qui intimident soient tenus responsables de leurs actes et de leurs actions en ligne.

Les lois vont changer…

Alors parlez-en avant de vous retrouver dans mes souliers.»

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une nouvelle vidéo troublante concernant Éric Salvail fait son apparition sur le web.

Des femmes s’enduisent les parties génitales de Vicks, les docteurs lancent une importante alerte.